Affichage de 154 résultats pour "Historique"

Canadiens vietnamiens (Vietnamo-Canadiens)

L’établissement des Vietnamiens au Canada est relativement récent. Il découle de deux vagues d’immigration survenues dans la foulée de la guerre du Viêt Nam. La première vague est majoritairement composée de personnes issues de la classe moyenne qui sont accueillies au Canada pour leurs compétences professionnelles après la chute de Saïgon en 1975. Comme le Viêt Nam a été jusqu’en 1954 une ancienne colonie française (faisant partie de l’Indochine), ces immigrants maîtrisent généralement le français, voire l’anglais. La deuxième vague d’immigration voit l’arrivée au pays de réfugiés sud-vietnamiens qui veulent échapper aux conditions de vie pénibles et à la détérioration des droits de la personne subséquente à la réunification du territoire vietnamien en un seul État. L’expression « boat people » (réfugiés de la mer) a été largement utilisée par les médias pour décrire ces réfugiés. Touchés par la situation désespérée de centaines de milliers de personnes qui prennent la mer dans des embarcations de fortune menaçant à tout moment de couler, de nombreux Canadiens offrent de parrainer leur voyage jusqu’au Canada. En juillet 1979, le gouvernement du Canada s’engage à accueillir 50 000 réfugiés indochinois (Viêt Nam, Cambodge et Laos) avant la fin de l’année 1979. En avril 1980, le pays revoit sa cible d’accueil et annonce qu’il acceptera 10 000 réfugiés supplémentaires, portant le nombre de réfugiés indochinois à 60 000 pour l’année 1979-1980.