Woodcock, William Patrick

William Patrick Woodcock, poète et écrivain (Toronto, Ont. 12 juillet 1968). Le père de Patrick Woodcock, d'origine irlandaise, chante constamment et écrit des poèmes à sa mère, professeure de ballet. Woodcock et son frère apprennent à jouer de plusieurs instruments de musique et lui-même chante dans une chorale pendant presque dix ans. Il attribue à ces expériences son aspiration à devenir écrivain, de même qu'au fait d'avoir grandi près d'un lac où il s'assoit en solitaire et écoute de la musique, regardant les vagues pendant des heures. « J'ai toujours eu une imagination débordante », déclare-t-il.

Woodcock passe la majeure partie de sa vie en expatrié, demeurant rarement longtemps dans un même endroit. Il est professeur de littérature à Ibagué, en Colombie, et réside notamment en Arabie Saoudite, Oman, Bosnie et Russie. Au Canada, il est réviseur de poésie pour la Literary Review of Canada et enseigne au COLLÈGE SHERIDAN, à Oakville, en Ontario. Il habite présentement en Iraq.

L'écriture de Patrick Woodcock ne se définit pas aisément. Plutôt que d'adhérer à une forme conventionnelle, il modifie son style et ses thèmes lorsqu'il le juge nécessaire. Ses poèmes créent souvent des discordances graves entre le contenu et le style. Parfois, cette méthode échoue et parfois elle étonne; on reconnaît sa voix unique.

Always Die Before Your Mother (2009) est un recueil de poèmes qui explore les thèmes majeurs de la pauvreté, de l'oppression, de la perte et de la mort. L'œuvre incorpore l'écriture et la photographie et puise dans la période où il vit notamment en Lituanie, en Russie, en Bosnie et en Colombie. Beaucoup de ses poèmes reflètent son deuil causé par la mort de sa mère. Woodcock puise son inspiration dans le monde entier. Son écriture est émouvante, saisissante et souligne la carence humaine. Parmi ses autres œuvres, notons The Six O'Clock Club (1996), AThElia (1997), Scarring Endymion (1999), The Challenged One (2003) et « The Ballet of Patrick Blue Ass », publié dans AWOL: Tales for Travel-Inspired Minds (2003).

Les œuvres de Patrick Woodcock sont publiées au Canada, aux États-Unis, en Angleterre, en Inde, en Colombie et dans d'autres pays; elles sont traduites en huit langues. Le GLOBE AND MAIL inclut Always Die Before Your Mother dans sa liste des meilleurs livres de poésie.