Wallin, Pamela

 Pamela Wallin, télédiffuseure, diplomate, journaliste, réalisatrice, écrivaine (Wadena, Saskatchewan, 10 avril 1953). Avant de s'intéresser au journalisme, Pamela Wallin cherche déjà à provoquer un changement et à améliorer la société. Pendant qu'elle fréquente l'Université de la Saskatchewan, elle participe à la fondation du Centre des femmes de l'université, où elle s'engage auprès du public et se consacre aux problèmes concernant les femmes. Après avoir obtenu son baccalauréat avec spécialisation en psychologie en 1973, elle se joint à la Human Resources Development Agency de la province à Prince Albert en tant que travailleuse sociale. En 1974, alors qu'elle travaille avec des détenus au pénitencier de Prince Albert, John Ridsdell, réalisateur de la SRC de Regina et ancienne connaissance de l'université, lui demande d'animer une tribune téléphonique d'une heure, Radio Noon, ce qu'elle fait pendant 3 mois. En voyant de ses propres yeux les outils que la radio pourrait lui offrir pour effectuer un changement social, Wallin quitte son poste au pénitencier et entame une carrière en journalisme radio à temps plein.

 Malgré son manque d'expérience en journalisme ou en diffusion, Pamela Wallin progresse rapidement dans le monde de la radio, des médias imprimés et des médias d'information à la télévision. En 1975, encouragée par la diffuseure Elizabeth Gray de la SOCIÉTÉ RADIO-CANADA (SRC), Wallin quitte son poste de réalisatrice de l'émission radiophonique de la SRC Saskatchewan Today pour devenir lectrice-analyste de nouvelles pour l'émission matinale à la SRC d'Ottawa. Suivent en 1976 des contrats de recherchiste pour l'émission radiophonique nationale de la SRC Sunday Morning. Puis pendant trois ans, elle réalise l'émission As It Happens.

En 1979, Wallin pénètre dans le monde du journalisme écrit en travaillant au Toronto Star, d'abord à titre de lectrice-analyste de nouvelles à Toronto et, peu de temps après, comme reporteure politique à Ottawa. C'est à Ottawa qu'elle fait sa première apparition à la télévision nationale à titre d'invitée dans le cadre d'une émission politique avec panel du réseau CTV, Question Period. En décembre 1981, elle retourne à Toronto pour travailler avec Norm Perry comme coanimatrice de l'émission matinale nationale du réseau CTV Canada AM.

Pamela Wallin se fait remarquer en 1982 parce qu'elle est la seule femme journaliste de la télévision canadienne à faire un reportage en Argentine pendant la guerre aux îles Malouines. En 1985, elle est la première femme à occuper le poste de chef de bureau d'Ottawa dans l'histoire du réseau canadien de télévision, poste qu'elle occupe pour le réseau CTV jusqu'en 1988. Après avoir été passé trois années à Toronto comme présentatrice de nouvelles au journal télévisé des soirs de fin de semaine au réseau CTV et, à l'occasion, à titre de coanimatrice de l'émission Canada AM, en 1992, elle accepte une offre de la SRC pour se joindre à Peter MANSBRIDGE comme coanimatrice de sa nouvelle émission de nouvelles pilote Prime Time News. Cependant, l'acrimonie entre Wallin et les réalisateurs de l'émission ainsi qu'une réévaluation stratégique des nouvelles de soirée par la société la poussent à une démission amère et publique en avril 1995.

Wallin fait preuve d'une exceptionnelle capacité à récupérer d'échecs professionnels et d'ennuis de santé. En 1995, elle forme sa propre société de production, qui fonctionne très bien, et commence à animer plusieurs émissions d'entrevues éclectiques en direct pour le CBC Newsworld et, plus tard, pour le réseau CTV. Travailleuse inlassable, de 1998 à 2003, elle publie également trois ouvrages, dont sa biographie, Since You Asked, qui devient un best-seller. Le 1<sup>er</sup> décembre 2001, en réponse aux attaques terroristes du 11 septembre 2001, Wallin anime à Manhattan le rallye « Canada Loves New York », auquel assistent plus de 20 000 Canadiens. En reconnaissance de cet événement et de ses nombreuses autres réalisations, le 25 juin 2002, le premier ministre Jean CHRÉTIEN nomme Wallin consule générale du Canada à New York pour un mandat de quatre ans. Le 6 mars 2007, Wallin est nommée chancelière de l'Université de Guelph.

Pamela Wallin reçoit de nombreuses distinctions tout au long de sa carrière, y compris le Gordon Sinclair Award dans la catégorie meilleure journaliste en radiotélédiffusion à l'échelle mondiale en 1992, le Broadcaster of the Year Award présenté par l'Association canadienne des directeurs de l'information en radio-télévision en 1994, et l'Ordre du mérite de la Saskatchewan en 1999. Elle est nommée membre de l'Ordre du Canada en 2007, et officier de l'Ordre en 2008. Elle reçoit également plus de dix grades honoris causa décernés par des écoles postsecondaires canadiennes. En 2009, elle fut nommée au Sénat et devint Colonel honoraire de la Force aérienne canadienne.