Villeneuve, Jean-Marie-Rodrigue

Jean-Marie-Rodrigue Villeneuve, prêtre oblat, archevêque catholique de Québec et cardinal (Montréal, 2 nov. 1883 -- Alhambra, Calif., 17 janv. 1947). Après ses études de philosophie et de théologie, il mène une carrière d'enseignant et est membre actif des cercles nationalistes avec l'abbé Lionel GROULX. Nommé premier évêque de Gravelbourg, en Saskatchewan, en 1930, il devient le 20e évêque et le 10e archevêque de Québec en 1932 et, en 1933, il est le 4e Canadien à recevoir le titre de cardinal. Tout en dirigeant l'Église de Québec, le cardinal Villeneuve continue à enseigner par ses homélies, ses allocutions et ses conférences savantes, et il diffuse ses idées dans des brochures et des livres. En même temps, il donne aussi un nouvel élan à l'ACTION CATHOLIQUE, au renouveau liturgique et à la piété mariale. Il dirige son diocèse avec fermeté et est le chef incontesté des évêques québécois et canadiens. Malgré son amour pour le faste et une certaine obstination, il aime se mêler aux foules qui l'accueillent chaleureusement.

Bien que son épiscopat soit marqué par les graves problèmes de la Crise des années 30 (grèves, débats sur la nature de l'Action catholique et relations avec les pouvoirs publics), il trouve habilement des solutions qui sont acceptables pour ses collègues. Il a moins de succès dans ses positions sur la guerre : convaincu qu'Hitler et le nazisme constituent une menace catastrophique pour notre chrétienté et nos droits, il cède aux pressions des politiciens fédéraux et devient de plus en plus favorable à la guerre totale, semant ainsi la consternation chez quelques évêques, dans les milieux nationalistes et parmi de nombreux catholiques canadiens français. Pour préserver l'unanimité et éviter le scandale, il fait des concessions, mais les tensions persistantes sont une indication des bouleversements qui commencent à secouer le Québec.