Stojko, Elvis

Elvis Stojko, patineur artistique (Newmarket, Ont., 22 mars 1972). Stojko chausse les patins à un tout jeune âge et il n'a pas encore 18 ans lorsqu'il fait ses débuts chez les seniors. Sa prestation impressionnante lui vaut le second rang, derrière le champion du monde en titre, Kurt Browning, au championnat canadien de 1990. La puissance de ses sauts est telle qu'il se classe rapidement parmi les plus grands patineurs, finissant huitième, après Browning, au championnat mondial la même année.

Jeune patineur, Stojko ne possède pas encore la finesse et le talent artistique nécessaires pour rivaliser avec les champions. Il se classe au deuxième rang du championnat canadien pendant les trois années suivantes, raffinant sans cesse sa technique. En 1991, il obtient la sixième place au championnat du monde en exécutant le premier quadruple saut en combinaison de l'histoire lors d'une compétition. Un mois après les Jeux olympiques de 1992, où il n'obtient qu'une décevante septième position, sa prestation au championnat du monde lui vaut de remonter sur le podium pour recevoir une médaille de bronze.

L'habileté technique et la puissance des sauts de Stojko sont alors inégalées, mais les juges refusent de récompenser son approche peu orthodoxe du patinage artistique. Lors du championnat canadien de 1993, il se classe encore deuxième derrière Browning, mais il devient évident que son niveau de patinage fait de lui un rival redoutable. La même année, Browning remporte pour la quatrième fois le championnat du monde, suivi de près par Stojko, et, pour la première fois, deux patineurs canadiens terminent en première et en seconde positions.

Le championnat canadien de 1994 marque le début du règne de Stojko, alors qu'il ravit le titre de Browning. La même année, sa prestation aux Jeux olympiques est nettement supérieure, mais les juges hésitent toujours à reconnaître son style et lui décernent la médaille d'argent. Lors du championnat du monde de 1994, il remporte la médaille d'or avec le même programme qu'aux Jeux olympiques. C'est le cinquième titre mondial recueilli par un patineur canadien en six ans.

Incommodé par une blessure à la cheville, Stojko doit renoncer au championnat canadien de 1995, mais il défait de nouveau tous ses rivaux lors du championnat du monde, où il gagne la médaille d'or pour une deuxième année consécutive, rapportant ainsi au Canada un septième titre de champion du monde de patinage artistique en neuf ans. Stojko n'a pas gagné les Championnats du monde en 1996, mais a remporté le titre de Champion du monde à nouveau en 1997. Il n'a pas participé aux Championnats du monde en 1998, mais a tout de même gagné la médaille d'argent aux Jeux Olympiques d'hiver à Nagano, où il a donné une brillante prestation, malgré une blessure à l'aine. Il s'est représenté aux Championnats du monde en 1999, où il a terminé quatrième. Cette même année, il a gagné son 4e Championnat canadien consécutif, pour un total de cinq. En 2000, il a ajouté la médaille d'argent aux Championnats du monde à sa longue liste de réalisations.

À Salt Lake en 2002, Stojko obtient le 8ième rang du programme des hommes. Avant ces Olympiques, il avait annoncé que les Jeux de Salt Lake seraient ses derniers. Étant épuisé, il décide de ne pas participer au championnat du monde et le 12 mars 2002, il annonce sa décision de se retirer des compétitions amateurs et continu sa carrière comme patineur professionnel.