Un souverain est un chef d'état qui règne en vertu d'un droit héréditaire, par opposition à un chef de gouvernement qui est élu. Au Canada, une monarchie constitutionnelle, le souverain est l'une des trois composantes du Parlement. Depuis le XVIe siècle, 32 monarques français ou britanniques ont régné sur le Canada. En 1867, les Pères de la Confédération confèrent à la reine Victoria, ainsi qu'à ses héritiers et à ses successeurs, le pouvoir exécutif et de nombreuses responsabilités législatives. En 1947, George VI délègue par lettres patentes au Gouverneur Général tous les pouvoirs et l'autorité du souverain au Canada. Malgré l'opinion répandue, même s'il est présent au Canada, le souverain ne se substitue pas à cette délégation des pouvoirs, sauf si on lui demande effectivement d'exercer des fonctions royales, telles que l'ouverture d'une législature du Parlement. George VI est le premier souverain régnant qui rend visite au Canada. Au printemps de 1939, accompagné de son épouse Élisabeth (appelée la reine mère), il effectue un voyage au Canada et, le 19 mai, il accorde la sanction royale à plusieurs projets de loi canadiens dans la salle du Sénat.

Le 6 février 1952, Élisabeth II devient souveraine, et, en 1953, une loi canadienne, la Loi sur les titres royaux, lui confère officiellement le titre de reine du Canada. Son titre complet est : « Élisabeth Deux, par la grâce de Dieu Reine du Royaume-Uni, du Canada et de ses autres royaumes et territoires, Chef du Commonwealth, Défenseur de la Foi ». En 1957, elle est la première souveraine à ouvrir une législature du Parlement canadien. Elle ouvre de nouveau une législature parlementaire à l'occasion du 25e anniversaire de son couronnement en 1977, puis, le 17 avril 1982, elle promulgue la Loi constitutionnelle de 1982 (voirConstitution). Février 2002 marque le 50e anniversaire de l'accession au trône de Sa Majesté la Reine. Seuls quatre monarques précédents ont atteint l'étape du jubilé. Au cours de ses cinquante ans de règne, elle a rempli beaucoup plus de fonctions officielles que n'importe lequel de ses prédécesseurs et a donc rencontré beaucoup plus de sujets.

Voir aussiCouronne; Visites royales.