Smith, Donald Alexander, 1er baron Strathcona et Mount Royal

 Donald Alexander Smith, 1er baron Strathcona et Mount Royal, commerçant de fourrures, financier des chemins de fer et diplomate (Forres, Écosse, 6 août 1820 -- Londres, Angl., 21 janv. 1914). Fils d'un homme de métier, Smith entre à la COMPAGNIE DE LA BAIE D'HUDSON (CBH) en 1838 comme apprenti commis et gravit les échelons jusqu'à en devenir commissaire en chef en 1871. Il appartient déjà au conseil d'administration de la compagnie en 1883 et, grâce à des investissements prudents, il en est aussi le principal actionnaire. En 1889, il est nommé gouverneur, ou président-directeur général, de la compagnie. Il se fait connaître d'abord en 1869, lorsqu'il est envoyé à Fort Garry pour aider à fixer les conditions de l'union entre le gouvernement provisoire de Louis RIEL et le Canada. La mission est couronnée de succès et Smith entame une carrière politique comme représentant de la circonscription de Winnipeg-St. John à l'Assemblée législative du Manitoba, de 1870 à 1874, et de la circonscription de Selkirk à la Chambre des communes, de 1871 à 1878. En 1874, lorsque le double mandat est aboli, il choisit de siéger au Parlement fédéral. Conservateur, il vote contre le gouvernement Macdonald lors du SCANDALE DU PACIFIQUE, ce qui refroidit par la suite ses relations avec Macdonald. Après une absence de neuf ans, il revient au Parlement comme député de Montréal-Ouest de 1887 à 1896. En 1873-1874, il s'associe à son cousin George STEPHEN, à J.J. HILL et à d'autres pour acheter les titres dépréciés de la St. Paul, Minneapolis and Manitoba Railway, une ligne de chemin de fer traversant le Minnesota jusqu'à la frontière canadienne. Il est un supporter enthousiaste du CANADIEN PACIFIQUE (CP), au progrès duquel il s'avère essentiel en tant que bailleur de fonds. Aussi est-il invité à enfoncer le dernier crampon lorsque l'on termine la construction du chemin de fer en 1885. Il est un des principaux actionnaires et, en 1887, le président de la BANQUE DE MONTRÉAL, laquelle est étroitement associée au CP. En avril 1896, sir Mackenzie BOWELL le nomme haut-commissaire du Canada au Royaume-Uni, un poste qu'il occupe jusqu'à sa mort, tout en demeurant gouverneur de la CBH. Il devient un personnage très en vue dans les affaires publiques britanniques et se fait le porte-parole des colonies autonomes à Londres. Durant la GUERRE DES BOERS, il lève et équipe à ses frais le Strathcona's Horse, un régiment de plus de 500 fusiliers montés, qui devient plus tard le Lord Strathcona's Horse (Royal Canadians). Chancelier de l'U. McGill, il fonde le Royal Victoria College pour femmes en 1896 et est élevé au rang de pair en 1897.