Sept-Iles

Sept-Îles, ville du Qc; pop. 25 514 (recens. 2006), 25 392 (recens. 2001); const. en 1951; métropole de la région de la Côte-Nord et plaque tournante de son industrie minière; située sur le fleuve SAINT-LAURENT, à 230 km au nord-est de Baie-Comeau. Sept-Îles est un des plus grands ports de mer du Canada. Les pêcheurs BASQUE connaissent déjà l'endroit, qui est fréquenté par les MONTAGNAIS-NASKAPIS, lorsque Jacques CARTIER lui donne son nom en 1535, en raison des sept îles qui protègent l'accès à la baie.

La mission de l'Ange-Gardien, fondée par le père Jean de Quen en 1651, est la première colonie européenne permanente. En 1676, Louis JOLLIET établit un poste de traite et de pêche qui devient la propriété de la COMPAGNIE DE LA BAIE D'HUDSON au XIXe siècle.

Au début du XXe siècle, Sept-Îles compte seulement 200 habitants, Acadiens de naissance pour la plupart (voir ACADIE), qui vivent de la pêche, et auxquels s'ajoutent les 600 Montagnais-Naskapis de la réserve. En 1908, le développement de l'industrie de la pâte à papier à Clark City attire de nouveaux travailleurs. L'exploitation des ressources minières de l'arrière-pays dans les années 1950 provoque une expansion rapide de la ville et entraîne le développement d'activités liées aux gisements de minéraux et de MINERAI DE FER au Nouveau-Québec et au Labrador. Le port de la ville est amélioré en 1954, et encore en 1970, afin de pouvoir accueillir les énormes cargaisons de minerai de fer transportées par le CHEMIN DE FER QUEBEC NORTH SHORE AND LABRADOR depuis SCHEFFERVILLE. On trouve à Sept-Îles une usine de transformation du minerai, mais la mine, qui appartient à la Compagnie minière IOC, est inexploitée depuis 1983.

Depuis 1992, un consortium de six compagnies, soit Aluminium Austria Metal Quebec, Kobe Aluminium Canada, V.A.W. Aluminium Canada, Marubini Quebec Inc., Hoogovens Aluminium Quebec et la Société générale de financement du Québec, y a construit l'aluminerie Alouette. Le coût total de l'usine est estimé à 1,1 milliard de dollars; elle a une capacité maximale de 215 000 t par année, et procure 600 emplois permanents. Le Vieux-Poste, reconstitué à la suite de fouilles archéologiques, abrite le musée de Sept-Îles.