Salverson, Laura

Laura Salverson, née Goodman, romancière (Winnipeg, 9 déc. 1890 -- Toronto, 13 juill. 1970). Fille d'immigrants islandais, elle épouse George Salverson en 1913 et vit un peu partout dans l'Ouest canadien.

Élevée parmi les sagas et les légendes islandaises, elle célèbre l'héritage culturel des colons scandinaves de façon remarquable dans son premier et meilleur roman, The Viking Heart (1923). Elle reprend ce thème dans When Sparrows Fall (1925), Johann Lind (1928) et The Dark Weaver (1937, Prix du Gouverneur général).

Salverson publie aussi un recueil de poésie, Wayside Gleams (1924-1925), deux romans d'amour pas très intéressants, The Dove (1933) et Black Lace (1938), ainsi que deux romans historiques à propos d'explorateurs scandinaves, Lord of the Silver Dragon (1927) et Immortal Rock (1954, Prix canadien pour le roman).

Salverson remporte un autre Prix du Gouverneur général pour sa biographie Confessions of an Immigrant's Daughter (1939), dans laquelle elle parle avec sensibilité des conflits et des problèmes d'assimilation auxquels elle a dû faire face. Salverson est membre du Conservatoire national des arts et métiers de Paris qui lui a décerné une médaille d'or pour son oeuvre remarquable.