Roy, Camille

Camille Roy, abbé, professeur et critique littéraire (Berthier-en-Bas, Qc, 22 oct. 1870 -- Québec, 24 juin 1943). Bien qu'elle soit aujourd'hui dépassée, l'oeuvre de Roy est représentative de sa génération. Après des études à l'U. Laval et à la Sorbonne, Roy enseigne la philosophie, puis la rhétorique au Petit Séminaire de Québec de 1894 à 1918 et ensuite la littérature française à l'U. Laval, de 1896 à 1927. Préoccupé par la survie du français au Canada, il participe à la fondation de la Société du parler français (1902), ouvre la voie à l'enseignement de la littérature canadienne-française à l'U. Laval (1902) et publie le premier Manuel d'histoire de la littérature canadienne-française (21 éditions, 1907-1962). Ses articles critiques, parus dans les revues de 1902 à 1933, puis rassemblés en 10 volumes, soutiennent les romans du terroir et expriment un idéal classique, quoique ouvert au romantisme. Tour à tour enseignant au Petit Séminaire de Québec de 1918 à 1923, fondateur de l'École normale supérieure (1920), recteur de l'U. Laval (1924-1927, 1929, 1932-1938) et doyen de la Faculté des lettres (1939-1943), il prêche, dans ses écrits et dans ses conférences, en faveur de l'élaboration d'un système d'éducation national axé sur l'action sociale. Reçu membre de la Société royale du Canada en 1904, il obtient le prix David en 1924 (pour À l'ombre des érables) et une médaille d'or de l'Académie française en 1925.