La rivière Skeena, d'une longueur de 580 km, prend sa source dans le Nord de la Colombie-Britannique, à l'intérieur des terres. Elle coule direction sud-ouest, drainant des terres d'une superficie de 54 000 km2 sur son passage avant de se jeter dans le Pacifique, au niveau de Chatham Sound, au sud de Prince Rupert. La rivière Skeena est le deuxième cours d'eau en importance (après le fleuve Fraser) parmi ceux situés entièrement à l'intérieur de la Colombie-Britannique. Les principaux affluents de la Skeena sont les rivières Bulkley et Babine. La rivière est d'abord appelée K-shian (« eau des nuages ») par les Tsimshians (« peuple à l'embouchure de la rivière K-shian ») et les Gitksans (« peuple qui vit aux abords de la rivière K-shian »), et elle a toujours joué un rôle important dans la vie des autochtones.

L'influence non autochtone est récente. Comme la partie inférieure de la rivière est contrôlée par les autochtones, les premiers colons à naviguer la Skeena arrivent de l'est, lorsque la Compagnie de la baie d'Hudson établit des postes sur les lacs Babine et Bear (1822, 1826). En 1859, un groupe remonte la Skeena jusqu'à la rivière Bulkley en reconnaissance, en vue d'établir un chemin de fer transcontinental. En 1871, des chercheurs d'or remontent la Skeena vers les champs aurifères d'Omineca. De bonnes découvertes se font dans la Skeena même. Avec l'établissement de Port Essington près de l'embouchure, et de Hazelton, au point de départ de la navigation au confluent de la Bulkley, le trafic des marchandises se développe rapidement sur la Skeena.

À partir de 1880, la Compagnie de la baie d'Hudson utilise la voie de la Skeena pour fournir ses postes à l'intérieur des terres. La pêche au saumon devient une activité importante, ce qu'elle est encore de nos jours. Dans les années 1890, il y avait déjà sept conserveries dans l'estuaire de la Skeena. Par la suite, on s'intéresse au potentiel agricole de la région au sud d'Hazelton et le gouvernement encourage la colonisation de cette région.

La rivière Skeena est la seule alternative à la route et au chemin de fer vers le Pacifique en dehors du Fraser. En 1914, on termine le Grand Trunk Pacific Railway (aujourd'hui le Canadien National) entre Hazelton et la côte, à Prince Rupert. Après la Deuxième Guerre mondiale, l'autoroute Yellowhead rejoint la vallée. La ville de Terrace est aujourd'hui un centre régional pour l'industrie du bois de sciage.