La rivière Oldman, d'une longueur de 362 km et d'un débit moyen de 95 m3/s, prend sa source près du mont Lyall, dans les Rocheuses du Sud-Ouest de l'Alberta, coulant vers le sud puis vers l'est, avant d'aller rejoindre la RIVIÈRE BOW et de former la RIVIÈRE SASKATCHEWAN Sud, en Alberta. Son nom viendrait d'un terme cri signifiant « terrain de jeux du vieil homme ». Ses affluents viennent des États-Unis (rivière St. Mary) et du PARC NATIONAL DES LACS-WATERTON. La rivière Oldman est l'une des quelques rivières d'importance en Alberta qui ne sont pas alimentées par l'eau des glaciers. Elle draine 26 700 km2 de montagnes, de contreforts et de plaines. Harnachée par de nombreux barrages et dérivations d'irrigation dans le district d'irrigation de Lethbridge et dans les aménagements des rivières St. Mary et Milk, elle fournit un important approvisionnement en eau à FORT MACLEOD et à LETHBRIDGE.

Le barrage de la rivière Oldman (1991), situé en amont de Pincher Creek, approvisionne le système d'irrigation et d'eau potable de Lethbridge et des régions avoisinantes du Sud de l'Alberta. Il a soulevé de nombreuses controverses. Ses opposants prétendent qu'il a des effets dévastateurs sur l'écosystème de la rivière, les sites archéologiques et la pêche à la truite, alors que ses défenseurs soutiennent au contraire que le développement des systèmes d'irrigation et l'assurance d'approvisionnement en eau qui en découlent l'emportent sur les préoccupations environnementales.