À la hauteur du lac Trout, dans le centre-nord de l'Ontario, la rivière Mattawa se trouve à une altitude de 198,5 m au-dessus du niveau de la mer, mais elle perd 50 m en altitude au long des 54 km qu'elle parcourt jusqu'à la RIVIÈRE DES OUTAOUAIS. Son bassin hydrographique s'étend sur une superficie de 1170 km2 du BOUCLIER canadien. Depuis 1988, un tronçon de 43 km fait partie du RÉSEAU DE RIVIÈRES DU PATRIMOINE CANADIEN. En 2001, deux autres tronçons ont été désignés, dont notamment 11 km des portages historiques La Vase, parcours traversant les hautes-terres entre deux cours d'eau, le premier se dirigeant vers la rivière des Outaouais à l'est et le second vers la baie Georgienne, à l'ouest.

La Mattawa faisait partie de la traditionnelle route des Autochtones reliant le fleuve Saint-Laurent et la partie supérieure des Grands Lacs. C'est par cette route que les ALGONQUINS ont conduit les premiers explorateurs européens vers l'intérieur du continent. Étienne BRÛLÉ est le premier Blanc à voir la Mattawa, en 1610. Comme ce fut le cas pour les Autochtones, la Mattawa devient la principale voie de transport vers l'ouest pour les commerçants et les missionnaires européens qui suivent Samuel de CHAMPLAIN. Alexander MACKENZIE l'appelle « Petite Rivière » et considère ce tronçon comme le plus difficile de toute la route transcontinentale du commerce des fourrures. Neuf des 11 sentiers originaux du portage La Vase sont encore très semblables à ce qu'ils étaient à l'époque des VOYAGEURS et portent toujours leur nom français d'origine. Mattawa est un nom algonquien signifiant « jonction des cours d'eau » ou « rivière dont les parois répercutent l'écho du courant ».

Aujourd'hui, la Mattawa est très populaire auprès des adeptes du canotage et permet aux pagayeurs d'emprunter des sentiers de portage dont l'environnement naturel est resté inchangé depuis plus de 300 ans. La presque totalité de son cours est protégé par deux parcs provinciaux (Mattawa et Samuel-de-Champlain). La ville de Mattawa (Ont) se situe à son embouchure.