D'une superficie totale de 908 km2, le bassin versant de la rivière Humber est le plus vaste de la région de Toronto. La rivière Humber, d'une longueur de 100 km, prend ses eaux d'amont dans l'ancienne formation rocheuse de l'ESCARPEMENT DU NIAGARA et dans les collines morainiques d'Oak Ridges. Elle traverse paisiblement une riche mosaïque de forêts caroliniennes, de prés, de terres agricoles et de moulins abandonnés, avant de serpenter à travers la plus grande agglomération urbaine du Canada, TORONTO. À son embouchure, à la hauteur du lac ONTARIO, s'étendent les marais Humber. La rivière doit son nom au lieutenant-gouverneur John SIMCOE, qui l'a nommée ainsi en hommage à la rivière du même nom en Angleterre.

Bien que la rivière Humber traverse la région la plus densément peuplée du Canada - un bassin de population de plus de trois millions d'habitants - elle conserve bon nombre de ses caractéristiques naturelles. Environ 45 % du bassin est urbanisé ou en voie de l'être, le reste se situe en zone rurale. De nombreux individus, groupes et organismes, unis par la vision d'un cours d'eau en santé dans une région de plus en plus urbanisée, travaillent de concert pour protéger et restaurer la rivière. Leur vision s'est concrétisée, puisque ses eaux d'amont regorgent d'ombles de fontaine, tandis que ses terres humides vibrent au chant des oiseaux et des grenouilles. Le long de la rivière, un exceptionnel réseau de corridors de verdure préserve l'esprit du Toronto Carrying Place Trail, un sentier historique qui s'étend du lac Ontario jusqu'à l'intérieur des terres et qu'empruntaient les Autochtones, de même que les explorateurs et colons européens. C'est en 1999 que la Humber a été désignée rivière du RÉSEAU DE RIVIÈRES DU PATRIMOINE CANADIEN.