Regina Five

  Regina Five est le nom donné aux artistes qui participent, en 1961, à l'exposition itinérante intitulée « Five Painters from Regina », montée par la Galerie nationale du Canada. Il s'agit de Kenneth LOCHHEAD, Arthur MCKAY, Douglas Morton, Ted Godwin et Ronald BLOORE. Ces jeunes peintres de l'Ontario et des Prairies (nés entre 1925 et 1933) ont étudié ailleurs au pays et à l'étranger avant de venir s'établir à Regina. Ils partagent avec le peintre Roy KIYOOKA et l'architecte Clifford Wiens une même passion professionnelle et ensemble ils forment, à Regina, une communauté artistique qui est petite, mais très active.

À partir de 1958, Ronald Bloore, en tant que directeur de la galerie d'art Norman Mackenzie, fait venir à Regina des expositions d'envergure nationale et internationale. En 1961, à l'occasion d'une réunion de l'Association des musées canadiens, il organise le « May Show », qui constitue la base de l'exposition que Richard Simmins, de la Galerie nationale (Musée des beaux-arts du Canada), prépare et fait voyager partout au Canada. Les tableaux qui figurent dans cette exposition sont non figuratifs, peints à grands coups de pinceaux et se concentrant souvent sur une seule image qui domine la toile. Ils représentent une nouvelle forme d'art abstrait au Canada et reflètent des préoccupations théoriques qui sont comparables aux nouvelles tendances de l'art contemporain à New York.

Plusieurs facteurs contribuent à cette maturité d'explosion créatrice dans un endroit jusque-là isolé sur le plan culturel. D'abord, il y a le Regina College à l'U. de la Saskatchewan et son personnel enseignant. En 1955, le directeur, Lochhead, de concert avec un collègue de la faculté, McKay, fonde l'Emma Lake Artists Workshop, une série d'ateliers professionnels qui ont lieu chaque année au mois d'août et durent deux semaines. Pendant les premières années de l'existence de cet atelier, Joe Plaskett, Jack SHADBOLT et Will Barnet sont des participants. En 1959, la visite de l'artiste américain Barnett Newman joue un rôle catalyseur auprès des futurs membres de Regina Five. Trois ans plus tard, le critique américain Clement GREENBERG exerce une influence remarquable sur nombre d'artistes de l'Ouest, dont Lochhead. Au cours de la décennie suivante, trois des membres de Regina Five quittent Regina pour poursuivre ailleurs leur carrière de peintre et de professeur.

Voir aussi PEINTURE.