Quakers

L'organisation chrétienne des Quakers, dont le nom exact est la Société Religieuse des Amis, est née de l'effervescence religieuse de l'Angleterre puritaine au milieu du XVIIe siècle. Elle est fondée par George Fox (1624-1691), le fils d'un tisserand du Leicestershire. Fox et ses disciples sont surnommés « quakers » (trembleurs) par dérision, à la suite d'un incident où Fox, pendant l'un de ses procès, presse le juge de trembler devant la Parole du Seigneur.

Persécutés en Angleterre, beaucoup de quakers émigrent dans les colonies d'Amérique du Nord, où William Penn fonde la Pennsylvanie. À la fin du XVIIe siècle, des quakers appelés communicateurs de la Vérité visitent Terre-Neuve. Au milieu du XVIIIe siècle, des baleiniers quakers de Nantucket arrivent en Nouvelle-Écosse, mais leur établissement est de courte durée. À la suite de la Guerre de l'Indépendance américaine, des réfugiés quakers s'établissent à divers endroits dans le Sud de l'Ontario actuelle, où ils ouvrent des temples et des écoles. Dans les années 1820, des quakers commencent à arriver d'Angleterre et d'Irlande. Leur nombre s'accroît et, en 1860, ils sont plus de 7300 en Ontario. Leur nombre diminue ensuite pour se stabiliser à 1000, niveau maintenu jusqu'à nos jours. Au début du XXe siècle, les quakers fondent plusieurs communautés dans l'Ouest canadien.

La communauté religieuse des quakers se distingue par une foi et des rites originaux, des usages matrimoniaux particuliers et une prise de position contre l'ESCLAVAGE, la PEINE CAPITALE et la guerre. Avant le XXe siècle, les quakers se distinguent également par leur habillement et par certaines particularités de langage. Au cours XXe siècle, les quakers canadiens militent en faveur du mouvement pacifiste chrétien (voir PACIFISME et MOUVEMENT PACIFISTE), de la réforme des prisons, de la justice sociale, des secours à l'étranger et de la paix dans le monde. En 1947, les organismes internationaux d'aide sociale de la Société des Amis reçoivent le prix Nobel de la paix pour les secours apportés et le travail de réconciliation effectué après la guerre. Au Canada, le Secours Quaker Canadien est le principal organe de témoignage et d'aide sociale de la Société des Amis. Dans plusieurs villes canadiennes, on trouve des assemblées et des temples quakers affiliés à la Société Internationale des Amis.