Le prix Griffin pour la poésie est le plus gros prix décerné pour un premier recueil de poésie de langue anglaise. Ce prix est financé par le Griffin Trust For Excellence In Poetry (fonds fiduciaire Griffin pour l'excellence en poésie), qui vise à éveiller l'imagination du public et à le sensibiliser au rôle essentiel que joue la poésie dans la vie culturelle.

Le Griffin Trust, créé en avril 2000, est administré par le président Scott Griffin et par ses membres fiduciaires Margaret Atwood, Robert Hass, Michael Ondaatje, Robin Robertson et David Young. En 2004, Carolyn Forché est également nommée membre fiduciaire, joignant ainsi son nom à la liste d'auteurs d'envergure internationale siégeant au conseil d'administration du Griffin Trust.

Le soutien financier du Griffin Trust est en grande partie affecté aux prix Griffin pour la poésie remis annuellement à deux poètes qui reçoivent 65 000 $ chacun. De plus, 10 000 $ sont remis à chaque poète en lice pour le prix qui lit sa poésie lors des séances annuelles de lecture des auteurs présélectionnés du prix Griffin pour la poésie (Griffin Poetry Prize Shortlist Readings) à Toronto. Les prix Griffin sont remis à un poète canadien et à un poète international. Les deux prix peuvent, dans certains cas, récompenser des œuvres traduites. Les membres du jury sont sélectionnés chaque année par les membres du conseil et les prix sont remis au printemps.

La promotion du prix Griffin pour la poésie est assurée par la tenue d'une soirée de lectures de poésie par les auteurs présélectionnés et par le marketing et la publicité orchestrés par les médias, les maisons d'édition et les librairies. Pour être éligible au concours, le recueil d'un auteur doit avoir été publié entre le 1er janvier et le 31 décembre d'une année donnée. Seules les maisons d'édition peuvent déposer une candidature.

Parmi les gagnants internationaux, mentionnons Paul Celan, dont le recueil a été traduit par Nikolai Popov et Heather McHugh (2001), Alice Notley (2002), Paul Muldoon (2003), August Kleinzahler (2004), Charles Simic (2005), Kamau Brathwaite (2006), Charles Wright (2007), John Ashbery (2008), C. D. Wright (2009) et Eiléan Ní Chuilleanáin (2010).

Les gagnants canadiens sont, entre autres, Anne Carson (2001), Christian Bök (2002), Margaret Avison (2003), Anne Simpson (2004), Roo Borson (2005), Sylvia Legris (2006), Don McKay (2007), Robin Blaser (2008), A. F. Moritz (2009) et Karen Solie (2010).