Porc-épic

Des 23 espèces de porcs-épics dans le monde, seul le porc-épic d'Amérique (Erethizon dorsatum) se rencontre au Canada, dans les FORÊTS et les taillis continentaux.

Description

Il est le deuxième plus grand RONGEUR au Canada (jusqu'à 18 kg et 103 cm de longueur, incluant sa queue de 30 cm). Son corps trapu est noir et blanc jaunâtre et porte, sur les parties supérieures et sur la queue, 30 000 piquants effilés qui atteignent parfois 8 cm de longueur et sont munis de barbillons orientés vers l'arrière. Lorsqu'il est menacé, le Porc-épic dresse ses piquants et bat de la queue. Les piquants se délogent facilement de sa peau, mais il ne peut les projeter. Ses prédateurs, des MAMMIFÈRES comme le PÉKAN et le CARCAJOU, évitent les blessures en l'attaquant à la tête, qui est presque dépourvue de piquants. Sa lenteur le rend vulnérable aux automobiles et aux incendies.

Reproduction et croissance

Sept mois après l'accouplement, qui a lieu l'automne, un seul petit naît. Il ne tarde pas à marcher et à grimper, et est sevré 10 jours à peine après sa naissance. Il quitte sa mère à l'automne. Le Porc-épic est habituellement nocturne et n'hiberne pas.

Régime alimentaire

Ce rongeur est habituellement solitaire, mais il lui arrive de partager une bonne tanière ou une aire d'alimentation. Il se nourrit d'écorce, de bourgeons, de feuilles et de branches d'arbres ainsi que d'autres types de PLANTES. Il coupe sa nourriture à l'aide de 4 incisives en ciseaux et la broie à l'aide de 16 dents jugales à cuspides. Il endommage parfois les arbres, mais il cause rarement des dommages importants aux forêts. Le Porc-épic ronge des objets salés, des outils et des bâtiments en bois et s'en prend parfois aux cultures de maïs et de luzerne.