Parti pris

Parti pris était un magazine politique et culturel fondé en 1963 par les écrivains montréalais André MAJOR, Paul CHAMBERLAND, Pierre Maheu, Jean-Marc Piotte et André Brochu. Tous dans la vingtaine, ses fondateurs étaient convaincus qu'une révolution était nécessaire pour que le Québec devienne un État indépendant, socialiste et laïc. De jeunes intellectuels activistes de la RÉVOLUTION TRANQUILLE en sont rapidement venus à graviter autour du magazine. Durant ses cinq années d'existence (d'octobre 1963 à l'été de 1968), Parti pris s'est imposé à la fois comme un magazine de grande qualité (53 numéros publiés en 39 livraisons), comme un centre révolutionnaire d'avant-garde engagé dans les manifestations, la formation de militants, le Club Parti pris et, plus tard, le Mouvement de libération populaire, et comme une maison d'édition comptant à son actif une vingtaine de publications, littéraires pour la plupart et remarquables dans certains cas. Cette maison, les Éditions Parti pris, a continué d'exister après la disparition du magazine.

Le magazine adhérait aux principaux courants idéologiques de son époque : marxisme-léninisme, existentialisme sartrien et décolonisation du Tiers-Monde. Il s'est fortement inspiré de ces mouvements pour développer une analyse virulente du Québec en tant que société colonisée dont la population était profondément aliénée sur les plans économique, culturel et politique, dépossédée de son identité autant que de sa patrie. Parti pris a constamment rejeté l'appellation « Canada français » au profit de « Québec ». Dans le domaine littéraire, le magazine s'est distingué par la publication de textes en JOUAL. Le groupe a publié des oeuvres puissantes et percutantes comme Le Cassé de Jacques Renaud (1964), L'Afficheur hurle de Paul Chamberland (1965), et un essai extraordinaire, NÈGRES BLANCS D'AMÉRIQUE, de Pierre VALLIÈRES (1968). Parti pris était le produit d'une brillante génération littéraire. Pour reprendre les termes d'un observateur de l'époque, il constituait le Front de libération « intellectuel » du Québec.