Le parc national Ivvavik (1984, 10 168.4 km2), créé en 1984, est un paradis de nature sauvage formé de hautes montagnes, de vastes vallées, de toundra sans fin et du littoral arctique. Situé à environ 800 km au nord-ouest de Whitehorse (Yukon) et à 200 km à l'ouest d'Inuvik (Territoires du Nord-Ouest), ce parc est le plus éloigné de tous et on y accède habituellement par avion nolisé à partir d'Inuvik.

Nommé à l'origine parc national du Nord-du-Yukon, il a été baptisé d'un nom inuvialuit en 1992. Il s'agit du premier parc canadien créé en vertu du règlement d'une revendication territoriale des autochtones, et sûrement l'un des moins visités au Canada, n'ayant accueilli que 170 visiteurs en 1995.

Histoire naturelle

La rivière Firth, reconnue pour sa beauté sauvage, ses sites archéologiques et sa faune abondante, est l'attraction principale du parc. Elle est aussi fort appréciée des adeptes de la descente en eaux vives. On y trouve la seule grande chaîne de montagnes non glaciaire au Canada, celle des monts Britanniques, aux sommets arrondis et dépourvus d'arbres, entrecoupés de majestueuses vallées fluviales. Traversée par la limite forestière, cette section du parc abrite les populations d'orignaux et de mouflons de Dall les plus nordiques du Canada.

Adjacent à l'Alaska National Wildlife Refuge à l'ouest, le parc est parcouru pendant presque toute l'année par la harde de caribous de la Porcupine. On y rencontre aussi l'ours polaire, le grizzli, l'ours noir, le faucon gerfaut et le boeuf musqué.

Les cours d'eau du parc, en particulier la rivière Babbage, constituent d'importantes frayères de l'omble chevalier. Cependant, plusieurs des frayères les plus vitales sont situées à l'extérieur des limites du parc.