Mowachahts

Les Mowachahts (nom signifiant « peuple du cerf ») sont une tribu NOOTKA provenant du DÉTROIT DE NOOTKA, dans l'île de Vancouver. On les appelle aussi Nootkas, ce qui est également le nom ethnolinguistique de plusieurs groupes de langue et de culture similaires de la côte Ouest de l'île de Vancouver. Ils forment à l'origine deux groupes tribaux indépendants qui se fusionnent à la suite de maladies et de guerres prolongées au cours de l'histoire. Leurs territoires traditionnels comprennent la côte Ouest de l'île Nootka, le détroit de Nootka et les bras de mer Tahsis et Tlupana. Leurs villages tribaux sont Yuquot et Coopte. Des études archéologiques révèlent que Yuquot est occupé par des autochtones depuis au moins 4300 ans.

Avant la formation des Mowachahts, la tribu de Yuquot est la première des Nootkas à avoir des contacts importants avec les Européens. En 1778, ils font la traite des peaux de loutre de mer avec le capitaine James COOK et contrôlent tout le commerce des autochtones avec ses navires. L'équipage de Cook ayant découvert que ces peaux peuvent se vendre à prix d'or en Chine, la TRAITE DES FOURRURES d'animaux marins commence en 1785. Yuquot, alors connu sous les noms de Nootka et de Friendly Cove, devient bientôt un important centre de traite. Les Yuquots, sous la direction du chef MAQUINNA, ont le monopole du commerce dans le détroit de Nootka et deviennent riches et puissants. En 1789, une expédition espagnole construit un poste militaire à Yuquot et s'empare des navires marchands britanniques, ce qui déclenche la CONTROVERSE DU DÉTROIT DE NOOTKA. Au milieu des années 1790, le commerce fléchit. C'est peut-être ce qui pousse Maquinna à capturer le navire marchand Boston, en 1803, mettant ainsi fin à la traite des peaux de loutre de mer dans le détroit de Nootka.

Décimés par une longue période de guerres et par les maladies amenées par les Européens, plusieurs groupes s'unissent. Au XIXe siècle, les deux bandes des bras de mer Tahsis et Tlupana forment les Mowachahts, auxquels se joint officiellement, au XXe siècle, la bande des MUCHALAHTS. Les Mowachahts vivent aujourd'hui dans le village d'Ahaminaquus, près de la rivière Gold, ainsi qu'à Yuquot. En 1996, la population totale des Mowachahts et des Muchalahts est de moins de 500 personnes.