Morine, Sir Alfred Bishop

Sir Alfred Bishop Morine, avocat, personnage public (Port Medway, N.-É., 31 mars 1857 -- Toronto, 18 déc. 1944). Morine travaille comme rédacteur en chef, d'abord en Nouvelle-Écosse puis, après 1883, à St. John's. Le journalisme le lance en politique à Terre-Neuve, puis la politique l'amène au droit. À partir de 1886, il représente la circonscription de Bonavista à la Chambre de l'Assemblée, et ce, durant 20 ans. Il détient plusieurs portefeuilles à la fin des années 1890 tout en étant avocat rémunéré de Reid Newfoundland Co. En 1898, il est publiquement mis dans l'embarras et forcé de démissionner en raison d'un conflit d'intérêts flagrant. Entre 1906 et 1912, Morine ouvre un cabinet juridique à Toronto, échoue dans sa deuxième tentative de se faire élire au Canada et préside la Commission de la Fonction publique du Canada (1911-1912). Il est de nouveau représentant de Bonavista à la Chambre de l'Assemblée de Terre-Neuve de 1914 à 1919 et est aussi ministre de la Justice en 1919 et leader du gouvernement au Conseil législatif de 1924 à 1928. À partir de 1928, il habite Toronto, écrivant sur les affaires terre-neuviennes et accordant à l'occasion son appui d'homme d'État d'expérience à des causes telles que la Confédération. Il est l'un des principaux porte-parole de Terre-Neuve sur la question de la CÔTE FRANÇAISE et est un exemple remarquable de la tolérance de la population envers les politiciens corrompus. Il est fait chevalier en 1928.