Maurice Vachon

Maurice Vachon, (Ville-Émard, QC, 14 septembre 1929 - ). Maurice Vachon est un lutteur qui a pris part aux JEUX OLYMPIQUES D'ÉTÉ et aux JEUX DE L'EMPIRE avant de devenir un célèbre lutteur professionnel.

Deuxième d'une famille de quatorze enfants, Maurice Vachon commence à pratiquer la LUTTE amateur à l'âge de douze ans. Au fil des combats, il sera en mesure de développer une puissante musculature qui lui apportera du succès dans cette discipline.

En mai 1947, à Athabasca, en Alberta, il remporte son premier championnat canadien dans la catégorie des poids moyens. Confirmé comme un des meilleurs lutteurs au pays, il poursuit sa lancée en 1948 alors qu'il représente le Canada lors des Jeux olympiques de Londres. Après avoir disposé du champion des Indes en 22 secondes, il terminera son expérience olympique avec une septième position.

Il sera de retour sur la scène internationale au début de 1950 lors des Jeux de l'Empire qui se déroulent à Auckland, en Nouvelle-Zélande. Il se rendra en finale et parviendra à mettre la main sur la médaille d'or.

À son retour au pays, il décide d'entreprendre une carrière en lutte professionnelle. Il parviendra à faire se faire un nom dans cette discipline en faisant preuve d'agressivité et en usant de tactiques déloyales. Témoin de cette énergie débordante, un promoteur américain le surnommera « Mad Dog », un sobriquet qui lui collera à la peau jusqu'à la fin de sa carrière.

Champion du continent à plusieurs reprises au sein de différentes associations de lutte, il fera courir les foules partout en Amérique et offrira toujours un bon spectacle. Au terme de sa carrière, en 1986, l'homme de 57 ans aura participé à plus de 13 000 combats tant chez les amateurs que chez les professionnels.

Un an après sa retraite, alors qu'il fait son jogging matinal, il est victime d'un accident de la route. À la suite de cet accident malheureux, il devra être amputé sous le genou de la jambe droite.

En 2009, il sera intronisé au Temple de la renommée du PANTHÉON DES SPORTS DU QUÉBEC et, l'année suivante, il fera son entrée au Temple de la renommée de la World Wrestling Entertainment (WWE).