Macphail, sir Andrew

Sir Andrew Macphail, médecin, homme de lettres, professeur de médecine et soldat (Orwell, Î.-P.-É., 24 nov. 1864 -- Montréal, 23 sept. 1938). Il étudie au collège Prince of Wales, à Charlottetown, puis à l'U. McGill où il obtient un diplôme en arts et en médecine. Après avoir exercé la profession de médecin et enseigné à la faculté de médecine de l'U. Bishop, à Lennoxville, de 1893 à 1905, il est nommé premier professeur de l'histoire de la médecine en 1907. Il occupera cette chaire durant 30 ans. En 1911, il fonde et dirige le mensuel Canadian Medical Association Journal, où il reste jusqu'à ce qu'il s'enrôle comme médecin militaire pendant la Première Guerre mondiale. À compter de 1905, il publie plus d'une dizaine de livres et de nombreux textes dont la plupart ne traitent pas de médecine. Plusieurs de ses essais paraissent dans THE UNIVERSITY MAGAZINE, une remarquable publication trimestrielle qu'il dirige de 1907 à 1920, à l'exception des quatre années qu'il passe outre-mer. La plupart de ses écrits au cours de cette période consistent en des commentaires politiques ou des critiques sociales. Il se préoccupe surtout de définir le lien impérial qui unit le Canada et le Royaume-Uni et de souligner les erreurs de jugement du féminisme ou de l'éducation moderne. Le 2 janvier 1918, il reçoit le titre de chevalier pour ses travaux littéraires et son engagement militaire. Le livre auquel il accorde le plus de soin et qu'il considère son meilleur livre, The Master's Wife (1939, réimpr. en 1977), est publié après sa mort. Il s'agit de souvenirs, en partie autobiographiques, de l'Île-du-Prince-Édouard.