Loutre

La Loutre de rivière (Lutra canadensis) se rencontre d'un bout à l'autre de l'Amérique du Nord, sauf dans le DÉSERT et les régions arides de la TOUNDRA. Elle est rare au Canada, excepté sur la côte de la Colombie-Britannique, où elle abonde et où on la confond souvent avec la LOUTRE DE MER (Enhydra lutris).

Description

La loutre est un grand mustélidé (voir BELETTE) : le mâle peut mesurer 1,3 m de longueur et peser 8 kg, alors que la femelle est légèrement plus petite. Cet animal amphibie a un pelage brun foncé, plus pâle sur le ventre, un corps et une queue allongés, des membres courts, des pattes palmées et une fourrure dense et imperméable, ce qui l'aide à chasser dans l'eau. Le régime alimentaire de la Loutre est constitué à 90 p. 100 de POISSON, mais elle se nourrit également de CRUSTACÉS, d'AMPHIBIENS, de MAMMIFÈRES et d'OISEAUX nicheurs.

Reproduction et croissance
La période de reproduction de la loutre couvre la fin de l'hiver et le printemps. La gestation, qui comprend une période d'implantation différée, dure de 9 à 12 mois. Les jeunes, au nombre de un à quatre, naissent dans un nid sous une accumulation de roches, dans un terrier ou un abri semblable.

Relations avec les humains

Le pelage dense de la loutre se compose de longs jarres qui recouvrent des poils de bourre fins regroupés dans des follicules. Cette fourrure est appréciée pour sa beauté et sa résistance, c'est pourquoi l'on piège plusieurs milliers de loutres chaque année. Si on ne la harcèle pas, la loutre s'apprivoise facilement. Elle est abondante, même dans des ports aussi achalandés que celui de VANCOUVER. Voir aussi FOURRURE, TRAPPAGE D'ANIMAUX À.