Lefebvre, Jean-Pierre

 Jean-Pierre Lefebvre, cinéaste (Montréal, 17 août 1941). Les films remarquables de Lefebvre, dont la plupart sont des productions à petit budget, constituent une oeuvre très personnelle. Ses trois premiers longs métrages, notamment le magnifique Il ne faut pas mourir pour ça (1967), sont des productions indépendantes et attirent sur lui l'attention internationale. En 1967, il entre à l'OFFICE NATIONAL DU FILM, où il tourne deux longs métrages et produit les films de plusieurs jeunes cinéastes québécois. Il quitte bientôt cet organisme pour fonder sa propre compagnie, Cinak.

Tout au long de sa carrière, Lefebvre travaille en collaboration étroite avec son épouse, Marguerite Duparc, qui monte et produit presque tous ses films. Il développe sa vision humanitaire du monde dans des oeuvres comme Les Maudits Sauvages (1971), Les Dernières Fiançailles (1973), Le Vieux Pays où Rimbaud est mort (1977), Les Fleurs sauvages (1982), Le jour S... (1984) et Alfred Laliberté, sculpteur (1987). Après Le Fabuleux voyage de l'ange (1991), projet ambitieux qui mêle prise de vue réelle, bande dessinée et animation, il se tourne vers la vidéo et réalise, de 1993 à 1995, cinq bandes qui constituent L'Âge des images. En 1998, de retour au cinéma, il boucle la trilogie d'Abel, amorcée avec Il ne faut pas mourir pour ça et Le Vieux Pays où Rimbaud est mort, en réalisant Aujourd'hui ou jamais.