« Le chandail de hockey » est l'histoire adorée de Roch Carrier sur la fureur provoquée par la livraison d'un chandail des Maple Leafs de Toronto à une résidence de Saine-Justine, au Québec, un bastion de Maurice « Rocket » Richard et des Canadiens de Montréal. C'est devenu un classique de la littérature jeunesse canadienne, tant en anglais (voirLittérature enfantine de langue anglaise) qu'en français (voirLittérature jeunesse de langue française), même si l'histoire est d'abord écrite pour un lectorat adulte. Relatant un « souvenir de jeunesse », le récit est né de la demande faite par la Société Radio-Canada à Roch Carrier de traiter, sur les ondes radiophoniques, de la culture et des désirs du Québec qui, à l'époque, est dominé par le séparatisme, et de débattre de l'avenir de la province au sein du Canada. Au lieu de présenter un essai, Roch Carrier a choisi de partager un souvenir d'enfance qui illustre les divisions culturelles et linguistiques entre le Canada anglais et le Canada français, ainsi que les liens qui les unissent, offrant un regard tendre sur l'Église catholique (voirCatholicisme), le hockey et l'esprit de village qui a formé sa jeunesse à Saine-Justine.

« Le chandail de hockey » est d'abord publié en français sous le titre d'« Une abominable feuille d'érable sur la glace » dans le recueil de nouvelles Les Enfants du bonhomme dans la lune (1979). Le récit est ensuite traduit en anglais par Sheila Fischman et publié sous le titre d'« An Abominable Maple Leaf on the Ice » dans The Hockey Sweater and other stories (1979).

En 1980, l'Office National du Film du Canada, intéressé par le récit, adapte « Le chandail de hockey » pour en faire un court métrage animé intitulé Le chandail, qui est primé. Roch Carrier en est le scénariste et le narrateur, alors que Sheldon Cohen en est l'animateur-graphiste. Le court métrage est l'un des plus grands succès du genre de l'ONF; il est regardé par des millions de personnes et remporte plusieurs récompenses internationales, dont le British Academy Award de la meilleure animation. Sa popularité conduit la maison d'édition Tundra Books à publier, en 1984, Le chandail de hockey. Ce livre pour enfants, comprenant les illustrations originales de Sheldon Cohen, sera l'un des meilleurs vendeurs de la maison d'édition.

Le chandail de hockey est devenu un classique de la littérature canadienne. L'astronaute canadien Robert Thirsk l'apporte dans l'espace lors de sa mission sur la Station spatiale internationale en 2009. Abigail Richardson en fait une adaptation pour l'Orchestre symphonique de Toronto, créée en 2012 dans une production narrée par Roch Carrier et animée par le joueur de hockey et député Ken Dryden. Plus révélateur, tous les jours, les premières lignes du Chandail de hockey, en anglais et en français, passent entre les mains de millions de Canadiens grâce au billet de 5 $ :

« Les hivers de mon enfance étaient des saisons longues, longues. Nous vivions en trois lieux : l'école, l'église et la patinoire; mais la vraie vie était sur la patinoire. »

"The winters of my childhood were long, long seasons. We lived in three places - the school, the church and the skating-rink - but our life was on the skating-rink."

Le chandail de hockey est l'un des récits canadiens les plus connus et les plus appréciés; il continue de charmer, d'informer et de réjouir les lecteurs de tout âge. Roch Carrier publie une suite au Chandail de hockey, Un champion, en 1991, où il poursuit la narration de ses aspirations athlétiques de jeunesse. Un champion, également illustré par Sheldon Cohen, permet à ce dernier de remporter le prix littéraire du Gouverneur général du meilleur livre illustré pour enfants (français). Plus tard, Roch Carrier revient sur le sujet de son adulation d'enfance pour Rocket Richard et l'influence que Maurice Richard aura eue sur la culture du hockey au Québec de même que sur la culture politique dans son livre Le Rocket (2001). Maurice Richard, reconnaissant les contributions littéraires de Roch Carrier pour le hockey, a présenté à Carrier, qui admet n'avoir jamais été un superbe joueur de hockey, un chandail de hockey de Maurice Richard.