Les Jeux olympiques d’hiver de 1928 à Saint-Moritz, en Suisse, sont les premiers à avoir lieu dans un pays autre que celui accueillant les Jeux olympiques d’été (cette année-là, les Jeux d’été ont lieu à Amsterdam). Saint-Moritz, centre de villégiature en montagne, convient parfaitement à la tenue de la compétition hivernale, étant dotée de pistes de ski, de bobsleigh et de skeleton et de plusieurs patinoires et lacs. Malheureusement – et ce ne sera pas la dernière fois aux Olympiques –, des pluies abondantes et un climat anormalement chaud pour la saison rendent inutilisables les pistes de ski et les patinoires. On doit annuler l’épreuve de patinage de vitesse 10 000 m et reporter toutes les épreuves d’une journée. Le quart des participants à l’épreuve masculine de ski de fond 50 km abandonnent la course, frustrés. La piste qu’ils parcouraient a presque complètement fondu entre le début et la fin de la course, le mercure ayant grimpé à 25 °C.

On introduit, lors des Jeux de 1928, un nouveau sport du nom de skeleton. Il s’agit d’une épreuve qui s’apparente à la luge, dans laquelle l’athlète effectue sa descente en toboggan, tête première. La patineuse artistique norvégienne Sonja Henie, âgée de 15 ans, fait sensation aux Jeux de Saint-Moritz, décrochant l’or à l’épreuve féminine; le patineur artistique suédois Gillis Grafström, du côté des hommes, remporte sa troisième médaille d’or olympique. Le patineur de vitesse finlandais Clas Thunberg remporte deux médailles d’or, venant s’ajouter à ses trois médailles des Jeux d’hiver précédents.

Les athlètes canadiens participent aux épreuves de patinage artistique, de patinage de vitesse, de saut à ski, de ski de fond et de combiné nordique (combinaison de saut à ski et de ski de fond), sans toutefois remporter de médailles. En revanche, le Canada excelle, comme en 1920 et en 1924, en hockey sur glace. Ce sont les Grads de l’Université de Toronto qui représentent alors le pays. Cette formidable équipe, récipiendaire de la Coupe Allan, a été entraînée au Canada par Conn Smythe, bien que celui-ci ne l’accompagne pas aux Jeux. Les organisateurs du tournoi, constatant la supériorité de l’équipe canadienne, font passer celle-ci directement en finale. Les Grads écrasent successivement la Suède (11-0), le Royaume-Uni (14-0) et la Suisse, pays hôte (13-0). Après le match pour la médaille d’or, l’équipe parcourt l’Europe, faisant découvrir à des foules en liesse son jeu de vitesse.

Équipe canadienne : 23 athlètes, dont 20 hommes et 3 femmes

Classement du Canada (nombre total de médailles) : 6e (une médaille d’or), ex aequo avec la France

Médaillés canadiens aux Jeux olympiques d’hiver de 1928

Athlètes Épreuve Médaille
Graduates de l’Université de Toronto :
Charles Delehay
Frank Fisher
Grant Gordon
Louis Hudson
Norbert Mueller
Herbert Plaxton
Hugh Plaxton
Roger Plaxton
John Porter
Frank Sullivan
Ross Taylor
Dave Trottier
Hockey sur glace (hommes) Or