Kids in the Hall, The

The Kids in the Hall commence à travailler ensemble en tant que troupe comique en 1984. La troupe débute en jouant dans un club et fait une ascension remarquable de sorte qu'elle effectue une série télévisée en 1989, qui est en ondes à la SRC au Canada et dans une version plus torride à HBO aux États-Unis. L'émission est ajoutée à la programmation de fin de soirée de CBS en 1992 et est produite jusqu'en 1995. Le nom provient de l'émission The Jack Benny Show. Le comédien américain se servait parfois de farces des jeunes écrivains, puis il disait à son public : « celle-ci est des kids in the hall ».

Mark MCKINNEY et Bruce MCCULLOCH, une équipe comique de l'Alberta, se joignent à Kevin MCDONALDet à Dave FOLEY, qui s'appellent déjà The Kids in the Hall. L'acteur Scott THOMPSON se joint rapidement au groupe et devient un nouveau membre. Pendant que The Kids in the Hall se produit dans des boîtes de nuit au centre-ville de Toronto, la troupe est recrutée par les réalisateurs de Saturday Night Live (SNL). Le groupe se sépare pendant une courte période lorsque McKinney et McCulloch sont invités à New York pour travailler comme scénaristes pour SNL, mais est réuni en 1986. Leur émission pilote, réalisée par Lorne MICHAELS, est diffusée en 1988.

The Kids in the Hall, réalisée par la SRC et Broadway Video, une société de production basée à Toronto et appartenant à Michaels, est également diffusée sur le Comedy Central aux États-Unis et le réseau Comedy Network au Canada. À l'étranger, The Kids in the Hall est diffusée en Angleterre, en Afrique du Nord, au Moyen-Orient, en Europe, au Brésil et au Mexique, et on peut encore la voir en reprises. Les membres de la troupe The Kids in the Hall jouent à la fois des rôles masculins et féminins, et on y trouve plusieurs numéros et personnages récurrents. Leur humour est le plus souvent noir et bon nombre des sketches comportent des thèmes ou des personnages gais. Scott Thompson, le seul membre gai du groupe, fait une personnification cruelle de la Reine Élizabeth II.

Le groupe écrit la plupart de ses textes, avec les collaborateurs réguliers Paul Bellini, Brian Hartt, Norm Hiscock, et plus tard Garry Campbell, Diane Flacks et Andy JONES. Les critiques les considèrent comme « l'espoir de la comédie pour les années 1990 », et les membres du groupe The Kids in the Hall obtiennent trois nominations consécutives aux prix Emmy pour la réalisation individuelle exceptionnelle dans l'écriture d'une émission de variétés ou d'une émission musicale, en 1993, en 1994 et en 1995. Pendant sa période de diffusion, The Kids in the Hall est en nomination pour 18 prix Gémeaux et en remporte huit.

À la fin du dernier épisode, les vedettes sont filmées alors qu'elles disent au revoir au public en studio, qu'elles se dirigent dans un champ et sont enterrées vivantes pendant que Paul Bellini danse sur leur tombe. Il est inscrit simplement sur la pierre tombale, « Émission de télévision The Kids in the Hall, 1989-1995 ». Les admirateurs ne vont cependant pas permettre à la troupe de s'éclipser ainsi. En 1996, les membres de The Kids in the Hall se réunissent pour un film exceptionnel, Kids in the Hall: Brain Candy (v.f. Kids in the hall : la pilule du bonheur), qui est violemment attaqué par les critiques. En 2000, la troupe se rassemble pour une tournée réussie en Amérique du Nord, « Same Guys, New Dresses », pendant laquelle ils reprennent de nombreux sketches de l'émission. La troupe se réunit une fois de plus pour "Tour of Duty" en 2002 et pour "Live as We'll Ever Be" en 2008. En 2009, les cinq membres fondateurs tournent Death Comes to Town, une minisérie de huit épisodes, diffusée sur les ondes de la télévision de CBC en janvier 2010.