Judo

Le mot judo signifie littéralement « la façon douce ». Ce sport dérive du JIU-JITSU, ensemble de techniques d'autodéfense dont certaines ont été éliminées ou modifiées pour des raisons de sécurité. Le judo réunit l'éthique, l'art et la science en une discipline qui tire avantage de la force de l'adversaire au détriment de celui-ci. Ce sport voit le jour à Tokyo, au Japon, en 1882. Le maître Kano Jigoro tient alors la première séance de judo dans une petite salle qui deviendra le Kodokan, la Mecque des judokas. Jigoro définit le but du judo : entraîner le corps et préparer l'esprit à utiliser l'énergie de façon efficace dans les compétitions ou la vie de tous les jours afin d'arriver à un épanouissement physique, psychologique et moral.

Vers 1924, le judo se pratique sur la côte ouest canadienne grâce à des pionniers comme S. Sasaki, premier directeur du club de judo de Vancouver. La Deuxième Guerre mondiale oblige plusieurs judokas à s'établir à l'est des Rocheuses, où ils ouvrent des centres de judo. Institué en 1956, Judo Canada régit le sport et chaque province possède des associations affiliées qui contribuent à promouvoir le judo et à en assurer la gestion. À l'échelle provinciale, les catégories de participants vont du 6e kyu (ceinture blanche) au ikkyu (ceinture marron), et du 1er dan (degré) ou ceinture noire au 9e dan. Actuellement, le plus haut rang au Canada est celui de 8e dan.

En 1964, le judo est reconnu comme discipline OLYMPIQUE AUX JEUX de Tokyo. Doug Rogers remporte alors une médaille d'argent dans la catégorie des poids lourds. Depuis, le Canada est représenté à tous les Jeux olympiques, championnats du monde et JEUX PANAMÉRICAINS. Au championnat du monde de Maastricht (Pays-Bas) en 1981, les Canadiens Phil Takahashi (catégorie des 60 kg) et Kevin Doherty (78 kg) remportent chacun une médaille de bronze. En août 1982, Takahashi, Brad Farrow (65 kg) et Louis Jani (86 kg) obtiennent des médailles de bronze au 7e championnat mondial universitaire du monde, tenu à Jyväskylä (Finlande). Mark Berger gagne le bronze dans la catégorie des 95 kg aux Olympiques de 1984. Le meilleur judoka canadien est Nicholas Gill. À l'âge de 18 ans, aux Jeux Olympiques de Barcelone en 1992 il rencontre le champion de monde et remporte la médaille de bronze dans la catégorie de 86 kg. Aux Jeux Olympiques de 2000 à Sydney, Gill se hisse au dernier combat pour la médaille d'or, mais perd devant le meilleur judoka du monde.

Le judo féminin n'est reconnu comme discipline olympique qu'en 1992. Bien avant 1992, les femmes canadiennes comptaient plusieurs succès dans les compétitions internationales. Tina Takahashi remporte l'or chez les 48 kg en 1984 au championnat mondial universitaire. Aux Jeux panaméricains de 1987, Sandra Greaves de Thunder Bay (Ontario) remporte l'or chez les 66 kg, tandis que d'autres membres de l'équipe canadienne gagnent 2 médailles d'argent et 3 de bronze.