Hesquiahts

Les Hesquiahts, une tribu NOOTKA vivent sur la côte Ouest de l'île de Vancouver et font partie du conseil tribal de Nuu-chah-nulth. Le territoire traditionnel des Hesquiahts comprend Hesquiat Harbour et la péninsule Hesquiat.

Des fouilles archéologiques ont permis de découvrir que des peuples autochtones habitent Hesquiat Harbour depuis au moins 2000 ans. Ils formaient autrefois plusieurs petits groupes indépendants ayant chacun leurs propres villages et territoires. On estime qu'au XIXe siècle, il y avait plus de 6000 Hesquiahts dans les communautés de la côte Ouest. Certains d'entre eux sont les premiers Nootkas à établir contact avec des Européens, ayant rencontré Juan PÉREZ HERNANDEZ et commercé avec lui au large de la côte Ouest de la péninsule Hesquiat en 1774. Décimés par les guerres avec d'autres Premières Nations vivant le long des côtes et les maladies introduites par les Européens, les divers groupes de Hesquiahts se rassemblent en une nation unifiée au XIXe siècle. En 1875, le père A.J. Brabant établit la première mission catholique chez les Nootkas à Hesquiat, le village tribal des Hesquiahts.

En 1964, après qu'un raz de marée eut détruit presque toutes les maisons de Hot Springs Cove à Hesquiat Harbour, de nombreux Hesquiahts se réfugient à Port Alberni, Refuge Cove et Victoria. Aujourd'hui, il y a cinq réserves de Hesquiahts, la plus grande est située à Hot Springs Cove (autrefois Refuge Cove). En 2010, il y avait 661 Hesquiahts inscrits.

Traditionnellement, les membres de cette nation s'en remettaient au Ha'wiih ou chefs héréditaires ancestraux; ce système qui conjugue gouvernance et responsabilité est toujours en vigueur. Les Hesquiahts parlent le dialecte Nuu-chah-nulth, mais il est à noter que selon Statistique Canada, il n'y avait en 2001 que 10 personnes qui parlaient couramment ce dialecte.