Festival de Lennoxville

Le Festival de Lennoxville se déroule pour la première fois en 1972 à l'UNIVERSITÉ BISHOP, dans les Cantons de l'Est, au Québec. Le directeur du département d'art dramatique, David Rittenhouse, et le metteur en scène William Davis le créent dans le but de présenter de grandes pièces canadiennes déjà montées par d'autres théâtres canadiens. La première saison met à l'affiche Lulu Street d'Ann Henry, Captives of the Faceless Drummer de George RYGA et The Ottawa Man de Mavor MOORE. Quatre anciennes pièces sont reprises : A Jig for the Gyspsy et Hunting Stuart de Robertson DAVIES, The Blood is Strong de Lister SINCLAIR et The Secret of the World de Ted Allan. Le Festival présente des oeuvres de Michael COOK, de Sharon POLLOCK, de Betty Lambert, de David Freeman, d'Herschel Hardin et de Michel TREMBLAY. Richard Ouzounian, directeur artistique de 1978 à 1980, doit adopter une formule plus commerciale et inclure au répertoire davantage de comédies musicales et de comédies afin d'attirer un public plus nombreux et d'augmenter les recettes. Le Festival de Lennoxville annule sa saison en 1981 afin de réduire son déficit et de donner au nouveau directeur artistique, Scott Swan, le temps de se préparer pour la saison suivante. Toutefois, malgré les efforts de Swan pour choisir un répertoire qui plairait à la fois aux publics anglophone et francophone, le festival de Lennoxville ferme définitivement ses portes après avoir écourté sa saison en 1982.