Esquimalt

  Esquimalt, municipalité de district de la Colombie-Britannique; population 16 840 (recens. 2006), 16 127 (recens. 2001); construite en 1912. Esquimalt est située sur la pointe sud de l' ÎLE DE VANCOUVER , à côté de VICTORIA. Elle est l'une des premières régions résidentielles à se développer dans l'agglomération urbaine de Victoria. Grâce à son excellent havre, elle est un important établissement naval de la côte du Pacifique. Dirigée par un maire et six conseillers, Esquimalt partage certaines responsabilités avec le District régional de la capitale.

Historique
LesSALISH DE LA CÔTE CENTRALE habitent la région avant l'arrivée des premiers Européens. Le mot Esquimalt, emprunté à Es-whoy-malth en langue salish, signifie « lieu de battures ». En 1843, James DOUGLAS visite le havre et conclut plus tard avec les Autochtones des traités permettant la construction de trois installations d'approvisionnement de la Compagnie de la baie d'Hudson. LaRUÉE VERS L'OR DU FLEUVE FRASER (1858) vient rompre la quiétude de la localité d'Esquimalt lorsque son quai devient le principal point d'arrivée de milliers de mineurs en route vers Victoria.

Bien que la Marine royale ait construit dès 1855 des bâtiments à Duntze Head, Esquimalt devient officiellement le quartier général de sa station du Pacifique en 1865. Dès les années 1880, la construction de cales sèches de la Marine royale en 1887, la construction du chemin de fer d'Esquimalt et Nanaimo en 1886 et la création d'une base militaire à Work Point en 1887 entraînent une croissance rapide de la localité. La situation géographique d'Esquimalt en fait un lieu de résidence idéal pour de nombreux chefs d'entreprise et dirigeants politiques de Victoria. En 1905, la base navale est abandonnée par l'amirauté, mais elle devient, en 1910, la base de la côte ouest de la Marine royale du Canada nouvellement créée (voir aussiFORCES ARMÉES).

Situation actuelle

 Des deux secteurs de l'économie locale d'origine, l'agriculture et le militaire, seul le second demeure important. Une base importante des Forces armées canadiennes à Esquimalt, une cale sèche fédérale et d'autres industries légères constituent les principales activités économiques. Plusieurs bâtiments à l'intérieur ou à proximité du chantier maritime sont désignés édifices du patrimoine. L'église anglicane St. Paul (1866) expose des reliques et des plaques couvrant plus d'un siècle d'histoire navale. Quelques-uns des quartiers résidentiels agréables d'Esquimalt exploitent efficacement l'important secteur riverain agrémenté de baies, de plages et de parcs.