Coquillage

La coquille est une enveloppe dure, principalement constituée de carbonate de calcium, sécrétée par des Invertébrés tels les MOLLUSQUES, les BALANES et les OURSINS. Chez certaines espèces, la coquille croît avec l'animal. Chez d'autres, elle est abandonnée et remplacée périodiquement. La coquille offre une protection, un site d'attachement du muscle et, dans certains cas, favorise la flottabilité. Chez la majorité des Mollusques, elle est constituée de trois couches sécrétées par le manteau et ses lobes marginaux. La couche externe (périostracum), mince et brillante ou grossière, écailleuse ou encore épineuse, est constituée d'une substance organique cornée, la conchyoline.

La couche sous-jacente prismatique (ostracum externe), habituellement la partie la plus épaisse de la coquille, est composée de cristaux de carbonate de calcium disposés obliquement ou perpendiculairement au périostracum et séparés par des membranes de conchyoline. La couche nacrée interne (ostracum interne) a une composition similaire, mais est disposée en lamelles parallèles à la surface de la coquille. Elle est généralement iridescente. Si un grain de sable ou un parasite se niche entre coquille et manteau, cette couche le recouvre de nacre, donnant ainsi naissance aux perles. Plusieurs espèces de Bivalves, dont les MOULES d'étang communes (Lampsilis et Anodonta) et les moules marines (Mytilus) peuvent produire des perles, mais les perles précieuses sont sécrétées par les HUÎTRES perlières tropicales (Pinctada et Pteria). Les trois types de cristaux de carbonate de calcium qui forment les coquilles sont : calcite, aragonite et vatérite. Le calcium étant moins abondant en eau douce qu'en eau salée, les Mollusques d'eau douce ont une coquille mince et fragile qui peut être partiellement régénérée si elle est abîmée.

La conchyliologie (étude des coquillages) a commencé au XVIIe siècle lorsque marchands et explorateurs en rapportaient des tropiques pour garnir les « cabinets de curiosités » des gens aisés. Jusqu'à ce que le système de classification de Linné soit accepté à la fin du XVIIIe siècle, la conchyliologie était plus ou moins scientifique. Cette science a pris son essor à l'époque victorienne lorsque l'intérêt du public pour l'histoire naturelle a été stimulé par des voyages de découverte comme l'EXPÉDITION CHALLENGER (1872-1876). Lors de cette grande expédition océanographique, qui s'est brièvement arrêtée à Halifax, on a dragué, pour la première fois, les fonds marins afin de récolter des organismes, dont les Mollusques. Actuellement, les conchiologues accordent autant d'importance à la BIOLOGIE et à l'écologie d'un organisme qu'à la structure de sa coquille.

On peut ramasser des coquillages sur la plage comme souvenirs. Même s'ils sont usés ou endommagés, ils nous renseignent sur les espèces qui vivent dans les environs. Si on les collectionne dans un but scientifique ou commercial, les animaux devraient être récoltés à marée basse, en plongée ou par dragage. Le collectionneur doit préalablement s'assurer que la récolte est autorisée, certains pays ayant des programmes de conservation stricts et des interdictions d'exportation sur les espèces rares.

En joignant les clubs de malacologie (étude des mollusques) ou de conchyliologie, au sein desquels les coquillages sont échangés ou vendus, les collectionneurs peuvent acquérir des espèces exotiques comme les cônes, les porcelaines, les tonnes, les conques, les strombes et les olives aux formes et aux couleurs magnifiques. On trouve souvent de beaux spécimens dans les boutiques de souvenirs des musées et des aquariums, chez des commerçants ou sur catalogue. Les coquilles peuvent être coniques, enroulées dans un plan, spiralées en cône, en forme de dôme, unies ou en relief.

Depuis les temps préhistoriques, les coquillages ont été utilisés comme ornements, parures, mosaïques, symboles de fertilité, argent, vaisselle, trompettes, mortier et herminette pour la construction de pirogues. Les croisés et les pèlerins portaient des peignes ou Coquilles Saint-Jacques. Les coquillages FOSSILES sont utilisés pour déterminer l'âge des ROCHES SÉDIMENTAIRES. Les coquillages que l'on rencontre le plus communément sur les plages appartiennent à l'une des cinq classes de l'embranchement des Mollusques décrites ci-dessous.

Gastéropodes
Cette classe, qui est la plus nombreuse, inclut entre autres les escargots, les natices, les buccins, les patelles, les cônes, les porcelaines et les strombes. Certaines espèces ont un opercule (revêtement corné ou en coquille) sur le pied, ce qui permet de fermer l'ouverture de la coquille pour la protection contre les prédateurs et la dessiccation.

Amphineures polyplacophores
Cette classe, dont les Chitons font partie, comprend des Mollusques à coquille bombée s'articulant comme une cotte de mailles. La coquille est composée de huit plaques (six plaques médianes en forme de papillon, une plaque antérieure et une postérieure semi-circulaires) qui se chevauchent.

Bivalves
Cette classe comprend les Mollusques, tels que les clams, les palourdes, les coques, les huîtres, les moules, les peignes et les pétoncles, qui ont deux valves convexes unies dorsalement par une charnière et un ligament élastique. La charnière est pourvue de dents qui aident à la fermeture des valves le long de la ligne de charnière. Des lignes concentriques dans le relief de la coquille peuvent être des lignes de croissance qui proviennent de variations du taux de croissance. Le relief peut inclure des épines, des plaques, des bosses ou des ondulations.

Scaphopodes
Cette classe inclut les dentales, Mollusques à coquille conique et tubulaire ouverte aux deux extrémités. Elles étaient utilisées comme monnaie par les autochtones de la côte du Nord-Ouest.

Céphalopodes
Chez les pieuvres, les seiches et les calmars, la coquille a disparu ou est très réduite, contrairement aux nautiles, spirules et argonautes (nautiles parcheminés). Le genre Nautilus est originaire des régions Indo-Pacifiques. Sa coquille spiralée de grande taille, blanche et parée de bandes brun-roux, est commune dans les collections. Les spirules ont une coquille blanche et spiralée que l'on trouve sur les plages atlantiques aussi au nord que Cape Cod. Cette coquille est, comme celle des nautiles, divisée en loges ou chambres. La femelle argonaute sécrète une pseudo-coquille fragile et plissée pour protéger ses oeufs.