Clear Grits

Les Clear Grits sont des réformistes du Haut-Canada qui deviennent mécontents du conservatisme du gouvernement BALDWIN-LAFONTAINE après 1849. Le groupe est composé d'anciens radicaux tels que Peter Perry, qui tente de ressusciter le républicanisme agraire de la période précédant la rébellion, et de jeunes entrepreneurs tels que William McDougall, de la région de Toronto, qui prône des institutions élues, le suffrage universel pour les hommes, le libre-échange avec les États-Unis, la sécularisation des RÉSERVES DU CLERGÉ, et la représentation selon la population pour surmonter ce qui est perçu comme une domination canadienne-française. Les Clear Grits s'attirent aussi l'appui des régions rurales à l'ouest de Toronto.

Après que le gouvernement Hincks-Morin (1851-1854) accueille les anciens radicaux, les jeunes Libéraux suivent George BROWN, qui remplace leur républicanisme par un libéralisme britannique. Ces Libéraux, qui préconisent la REPRÉSENTATION PROPORTIONNELLE (Rep by pop) et l'annexion du Nord-Ouest, deviendront au milieu des années 1850 le parti dominant dans l'Ouest canadien et formeront le fondement du PARTI LIBÉRAL après la Confédération.