Charles Edward Poulett Thomson, 1er baron de Sydenham, homme politique, administrateur colonial (Wimbledon, Londres, Angl., 13 sept. 1799; Kingston, Canada-Ouest, 19 sept. 1841). Fils d'un éminent marchand, il entre dans l'entreprise familiale à l'âge de 16 ans. Partisan du libre-échange, il est élu à la Chambre des communes en 1826, puis devient vice-président (1830) et président (1834) du Board of Trade. Nommé gouverneur général de l'Amérique du Nord britannique en 1839, il persuade l'Assemblée législative du Haut-Canada de consentir à une union avec le Bas-Canada et élabore la constitution de la province ainsi unie. Même s'il est opposé au principe du GOUVERNEMENT RESPONSABLE et qu'il agit en tant que son propre premier ministre, il transforme le Conseil exécutif en un Cabinet composé de ministres qui siègent à l'Assemblée. Il instaure également une variante de ce système en Nouvelle-Écosse en 1840. Toutefois, ce système ne peut fonctionner que si les partisans d'un gouvernement complètement responsable ne sont pas majoritaires à l'Assemblée. Il intervient donc de manière flagrante au cours des élections de 1841 au Canada pour éviter une victoire des réformistes. Sa politique d'anglicisation lui vaut le soutien de la majorité anglophone de la colonie, mais lui attire la haine des Canadiens français. Son système commençait déjà à péricliter quand il meurt en 1841.