Cardinal, Gil

Gil Cardinal, cinéaste (Edmonton, 1950). À l'âge de deux ans, Gil Cardinal est placé dans un foyer d'accueil; il demeure avec sa famille adoptive jusqu'à l'âge de 21 ans. À la suggestion d'un travailleur social, il étudie à l'Institut de technologie du nord de l'Alberta et s'inscrit à son programme d'arts de la radio et de la télévision. Après avoir obtenu son diplôme en 1971, il travaille comme caméraman de studio à l'Alberta Education Communications Corp (Access), où il tourne son premier film, un documentaire sur le pianiste Mark Jablonski. En 1975, Gil Cardinal est promu réalisateur et producteur adjoint de Come Alive, une émission de format magazine d'une heure. Il réalise également pour Access Shadow Puppets: Indian Myths and Legends, une série d'émissions s'inspirant de légendes des Cris et des Pieds-Noirs.

Gil Cardinal devient producteur principal avant de quitter Access en 1980 pour travailler avec l'OFFICE NATIONAL DU FILM DU CANADA (ONF) comme réalisateur, recherchiste, scénariste et monteur à la pige. Son premier film pour l'Office est Children of Alcohol (1983), un documentaire explorant les effets de l'alcoolisme parental sur un groupe d'adolescents et de préadolescents. Il tourne une série de dramatiques et de courts documentaires, notamment Hotwalker (1985) qui porte sur les palefreniers et les entraîneurs de pistes de courses, avant de se lancer dans le projet très personnel Foster Child (1987), un documentaire du style cinéma-vérité sur la recherche de ses racines familiales. Sa démarche simple et directe le mène à découvrir l'identité de sa mère métisse, qui s'est suicidée après avoir mené une vie tragique dans une série de pensions de famille d'un quartier malfamé d'Edmonton. Le film est un succès dans le circuit des festivals et est diffusé dans une série de la SRC, « Man Alive ». En 1988, Gil Cardinal se voit décerner un prix Gémeaux pour la meilleure réalisation d'une émission documentaire, et Foster Child figure parmi les films de cinéastes autochtones travaillant actuellement au Canada les plus acclamés à l'étranger.

En 1987, Cardinal réalise Keyanaw Tatuskhatamak, qui traite de la lutte pour une autonomie gouvernementale des habitants éloignés du nord de l'Alberta et, en 1988, Bordertown Café, une dramatique d'une demi-heure pour la SRC. Notons parmi les autres réalisations de l'ONF, The Spirit Within (1990) portant sur les programmes culturels et spirituels autochtones dans les prisons, et David with F.A.S. (1997), une exploration du syndrome d'alcoolisation foetale. En 1998, il tourne la minisérie à gros budget de la SRC Big Bear qui met en vedette Gordon TOOTOOSIS et Tantoo CARDINAL et pour laquelle Gil Cardinal est en nomination pour un deuxième prix Gémeaux, et en 2006, la dramatique de la SRC Indian Summer: The Oka Crisis qui traite de l'impasse de 1990 entre le gouvernement fédéral et les Mohawks de la réserve de Kanesatake. Cardinal réalise également de nombreux épisodes de North of 60 (v.f. Au Nord du 60e parallèle), The Rez, et le long métrage documentaire de l'ONF Totem: The Return of the G'psgolox Pole est projeté dans le cadre du Festival international du film de Toronto (2003).

En 1997, Cardinal reçoit un Prix national d'excellence décerné aux Autochtones pour sa contribution au cinéma et à la télévision.