Brodeur, Martin

Martin Brodeur, joueur de hockey (Montréal, Québec, 6 mai 1972). Martin Brodeur est l'un des meilleurs gardiens de but de la LIGUE NATIONALE DE HOCKEY. Comme beaucoup d'enfants canadiens, il découvre le hockey en jouant dans la rue avec ses amis. Il idolâtre des légendes comme Patrick ROY et, son propre père, Denis Brodeur gardien de but qui a remporté la médaille de bronze avec l'équipe canadienne de hockey aux JEUX OLYMPIQUES de 1956. C'est dans l'Association de hockey mineur de Saint-Léonard qu'il commence vraiment à jouer au hockey. À 16 ans, il se fait une place en tant que joueur midget de hockey AAA dans l'équipe Montréal-Bourassa et se fait remarquer comme candidat prometteur par les chasseurs de talents, en particulier pendant le National U17 Hockey Festival en 1988. Cette année-là, il se joint aux Lasers de Saint-Hyacinthe dans la ligue majeure du Québec et vise l'obtention d'une place dans une équipe de la LNH.

Brodeur signe un contrat avec les Devils du New Jersey en 1991. Il gagne sa première partie alors qu'il remplace le gardien de but blessé de l'équipe. Pour sa première saison officielle en tant que joueur de la LNH (1993-1994), ses statistiques sont exceptionnelles : 27 victoires et 3 blanchissages. Pour ses efforts, Brodeur reçoit le TROPHÉE CALDER et est nommé recrue de l'année. En 1995, les Devils battent les Red Wings de Détroit et gagnent la COUPE STANLEY. Brodeur aide l'équipe à remporter d'autres Coupes Stanley en 2000 et en 2003.

En 1996, Brodeur est invité à son premier match des étoiles dans la LNH, invitation qui est réitérée neuf fois. En outre, il se joint en 1996 à l'Équipe-Canada pour les championnats en Autriche où l'équipe obtient la médaille d'argent. La saison suivante, en 1996-1997, ayant laissé passer le moins de buts de la saison, il gagne le Trophée William M. Jennings du gardien de but, prix qu'il remporte encore trois fois de 1997 à 2009.

Comme son père, Brodeur est un membre formidable de l'équipe canadienne aux Jeux olympiques. À ses premiers Jeux, en 1998 à Nagano, l'équipe ne gagne pas de médaille. Elle célèbre son plus grand triomphe en 2002 lorsqu'elle remporte la médaille d'or pour la première fois depuis la victoire des MERCURYS D'EDMONTON en 1952. Brodeur représente à nouveau le Canada en 2006, mais l'équipe ne réussit pas à se classer parmi les trois premières.

Martin Brodeur est connu pour son style hybride et ses réflexes rapides et, dans l'ensemble, l'uniformité de son jeu se compare à celle des meilleurs gardiens de but de la LNH. En 2009, Brodeur dépasse maintenant le record de 551 victoires de son idole, Patrick Roy, avec une 552e victoire le 17 mars lors de la défaite des Blackhawks de Chicago.