Bonaventure, île

L'île Bonaventure, d'une superficie de 5 km2, est située dans le golfe du Saint-Laurent, à 3 km au large de Percé, au Québec. Depuis des siècles, elle suscite la curiosité et l'émerveillement de ses explorateurs et visiteurs. Son attrait principal demeure sa population d'oiseaux migrateurs, les FOUS DE BASSAN (Morus bassana), que l'on dit être la plus grande colonie de cette espèce au monde. D'autres espèces habitent l'île, mais en plus petit nombre.

Historique

Malgré sa petitesse, son climat favorable et ses abondantes populations de morues incitent les entrepreneurs français à venir y installer une exploitation de pêche saisonnière au début du XVIIe siècle. Simon Denys obtient un titre seigneurial en 1674. Son fils Pierre fait construire une chapelle qui est rasée par un incendie peu de temps après en 1690.

Ses habitants sont reconnus pour avoir une imagination légendaire. Des Irlandais et des Anglo-Normands y arrivent à la fin du XVIIIe siècle. Des familles de marchands jersiais y développent l'industrie d'exportation de la morue. Peter Du Val (1767-1851), un marchand et un corsaire d'origine jersiaise, est une figure de proue de la mythologie de l'île. Mountenay William DU VAL et son épouse, Matilda, entreprennent des travaux de préservation au cours de la période où la population d'oiseaux diminue le plus.

La population de l'île plafonne à environ 200 habitants avant 1850. Le gouvernement du Québec procède à une expropriation complète de l'île en 1971 et ordonne le dépeuplement. Depuis, l'île a été désignée parc provincial et constitue, avec le ROCHER PERCÉ, un SANCTUAIRE D'OISEAUX migrateurs.