Blé Red Fife

Le Red Fife est une variété de BLÉ panifiable (Triticum aestivum) que Dave FIFE et sa famille ont commencé à cultiver en 1842 sur leur ferme à Peterborough, Ontario. Son nom lui vient de la couleur original du grain de blé et du nom du fermier; cette façon de nommer le blé était commune au milieu des années 1800.

Le blé Red Fife n'a pas de barbes, sauf trois petites qui se trouvent au bout de l'épi. Ses pailles peuvent atteindre de 0,9 à 1,5 m de haut, dépendamment des nutriments disponibles dans le sol. Le blé Red Fife se caractérise par une variabilité génétique qui lui permet de s'adapter à différentes conditions de croissance. Il peut être dur ou tendre, blanc ou rouge, et être planté soit en hiver ou au printemps. Sa capacité d'adaptation et ses caractéristiques finales sont directement liées à la génétique et à la façon dont il interagit avec l'environnement.

Le Red Fife est le plus vieux blé du Canada. Une légende raconte qu'un chargement de blé cultivé en Ukraine se trouvait sur un bateau dans le port de Glasgow. Un ami du fermier Fife échappa son chapeau dans le blé rouge, collectant ainsi quelques graines dans la bande du chapeau, qu'il envoya ensuite à Fife. Le blé poussa et la vache de la famille mangea tous les épis à part un qui fut rescapé par Mme Fife. C'est ainsi que débuta la culture du blé Red Fife au Canada.

À partir des années 1860, le Red Fife était distribué et cultivé à travers tout le Canada. Renommé pour être un bon blé de minoterie et de boulangerie, il a établi les standards en matière de blé canadien pendant plus de 40 ans (1860-1900). Son descendant, le MARQUIS, a pris sa place comme blé canadien No. 1 au début des années 1900. Le Marquis était un croisement de deux variétés de blé: le Red Fife et le Hard Red Calcutta.

Le Red Fife a été graduellement remplacé, au fur et à mesure que de nouvelles variétés « améliorées » de blé résistantes aux nouvelles maladies fongiques et aux INSECTES NUISIBLES sont apparues sur le marché. Néanmoins, la pluparts des blés panifiables (ou à pain) au Canada doivent une partie de leur lignée génétique au blé Red Fife. Les blés canadiens figurent parmi les meilleurs blés à pain au monde.

De 1900 à 1988, le Red Fife était cultivé dans les collections de graines des cultivateurs. En 1988, Sharon Rempel, l'interprète en chef du lieu historique le Grist Mill à Keremeos, CB, décida de rassembler les variétés de blé qui aurait pu y être moulues. Sept variétés de blé historiques - le Red Fife (1842), le Ladoga (1880), le Preston (1880), le Stanley (1880), le Hard Red Calcutta (1880), le Marquis (1890) et le Thatcher (1930) - y furent cultivées et devinrent «un musée vivant du blé». Les responsable du site, Cuyler Page et Sharon Rempel, espéraient cultiver ces vieux blés afin qu'ils soient éventuellement commercialisés de nouveau au pays.

À partir de la livre (450 g) de blé Red Fife originalement plantée en 1988, plus de 500 tonnes (100000 livres) ont été récoltées en 2007. Bien que le blé Red Fife ne soit pas important pour l'industrie agricole canadienne et ne soit pas exporté, des fermiers d'un bord à l'autre du pays le cultivent maintenant, principalement de façon organique. En fait, le blé Red Fife est la nouvelle sensation dans le monde canadien du pain artisanal. Il est décrit par les boulangers comme étant «plein de saveur avec une croûte dorée et rougeâtre».