Barr, colons de

 En 1902, le révérend Isaac Barr s'assure la possession d'un immense terrain allant de la frontière actuelle entre l'Alberta et la Saskatchewan à Maidstone (Sask.). En mars 1903, il y amène environ 2000 colons venus d'Angleterre. Arrivés le 17 avril 1917 à Saskatoon, ils passent deux semaines à se chamailler et à s'organiser avant de se mettre en route pour couvrir assez facilement en chariot les 270 km qui les séparent des terres où ils vont s'établir. Plusieurs, mécontents, quittent le groupe pour constituer des communautés autonomes. Las d'être sans cesse critiqué, Barr démissionne, part à Toronto pour tenter de régler ses problèmes financiers et s'établit aux États-Unis et par la suite en Australie.

Son rival, le révérend George Lloyd, prend alors la direction du projet. C'est en son honneur que la première ville de la colonie est nommée LLOYDMINSTER en juillet 1903. Malgré ces difficultés de départ, on doit aux colons de Barr d'avoir ouvert tout le territoire à l'ouest de Saskatoon. En 1905, les provinces de l'Alberta et de la Saskatchewan sont créées (voir PROJETS DE LOIS D'AUTONOMIE), et la frontière interprovinciale passe par Lloydminster.

Bien que le CANADIAN NORTHERN RAILWAY, qui rejoint la ville la même année, construise sa gare du côté albertain, moins peuplé, les colons continuent de défricher le côté de la Saskatchewan. Il faut attendre l'essor pétrolier des années 70 pour que la portion ouest devienne aussi importante que le côté est.